Compositeur (né en 1956) à Bursto Arsizio (Italie)

Pianiste de formation, Alessandro Solbiati étudie la composition avec Sandro Gorli au Conservatoire de Milan et avec Franco Donatoni à l’Académie de Sienne. Il s’illustre dans les concours de composition, tel le Concours international de Milan avec Quartetto d’archi (1980), ou encore lors du Prix RAI-Paganini de Rome avec Di Luce, concerto pour violon et orchestre (1982).

Professeur de composition, Alessandro Solbiati enseigne successivement aux conservatoires de Bologne, Milan, au Centre Acanthes et dirige également des masterclasses aux conservatoires supérieurs de Paris et Lyon. Sa musique, interprétée dans les plus grands festivals internationaux, est souvent écrite pour des effectifs réduits (Klimt pour trio à cordes et piano, 2007) et des instruments seuls (Ibi, bone fabricator ! pour flûte, 2009).

Amateur de poésie, Alessandro Solbiati compose notamment sur des textes de Rainer Maria Rilke, Friedrich Hölderlin et Baudelaire (Attraverso, 1990 ; Le réveil de mon âme, 2001). De même, la littérature russe trouve un écho dans ses opéras Il carro e i canti (2008) d’après Pouchkine et Leggenda (2011) d’après Dostoïevski.

Photos