koto

Née à Tokyo, Mieko Miyazaki débute son apprentissage du koto auprès de Tomizo Huruya et Sachiko Tamura. Admise au sein de la Tokyo National University of Fine Art and Music, sa formation est couronnée par une invitation à se produire en soliste en présence du couple impérial du Japon. Choisie par la Japan Foundation pour représenter le Japon lors de manifestations culturelles internationales, ses concerts en Asie, en Europe, et aux Etats-Unis, la consacrent comme concertiste de premier plan. Son oeuvre The Current est considérée par les spécialistes du Hogaku Journal comme l’une des 30 plus belles compositions de tous les temps pour le koto.

En 2005, elle s’installe en France, elle n’est alors qu’une musicienne anonyme jouant d’un instrument inconnu du public européen. Contre toute attente sa carrière prend alors une dimension mondiale. Mieko se produit régulièrement en solo et collabore à de très nombreux projets avec des maîtres du Jazz, Nguyên Lê, Michel Benita et Dominique Cravic ; Carlotta Ikeda, la célèbre danseuse du Butô et de nombreux d’orchestres et ensembles de chambre.

La rencontre magique et improbable avec les voix corses de Voce Ventu donne naissance à l'album Tessi Tessi (daqui/Harmonia Mundi) et au documentaire Quand les îles se rencontrent. Dans but de faire découvrir son instrument et la musique japonaise elle participe à The Voice sur TF1, La boite à musique de Jean-François Zygel sur France2 et de nombreuses émissions sur France Musique.