France

Distribution

Magdalena Geka, violon
Angèle Legasa, violoncelle
Pauline Chenais, piano

Animées d’une même passion pour la musique de chambre, les musiciennes du Trio Sōra, amies de longue date du Conservatoire de Paris (CNSMDP), se sont lancées avec énergie et enthousiasme dans l’envolée de leur carrière. Un élan fidèle à la signification du prénom amérindien Sōra : « oiseau qui chante en prenant son envol ». Le Trio Sōra se distingue par une incroyable osmose sur scène entre les trois musiciennes et une rare sensibilité musicale, influencée par la diversité des héritages culturels de chacune – Lettonie, Italie, Pays Basque, France.

Vainqueur en avril 2017 du concours Parkhouse Award à Londres, le trio Sōra est également Lauréat HSBC de l’Académie d’Aix, et a remporté plusieurs concours internationaux obtenant quatre premiers prix et deux prix spéciaux en France et à l’étranger. Invité des grandes scènes comme le festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence où il partage la scène en quatuor avec Tabea Zimmerman,  la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, la Philharmonie de Paris et le Théâtre des Bouffes du Nord, le Trio Sōra se produit également à l’étranger notamment en Angleterre au Wigmore Hall, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Finlande, en Suisse et en Lettonie.

Le Trio Sōra est en résidence à la Fondation Singer-Polignac, et fait également parti des ensembles de l’European Chamber Music Academy (ECMA).

Soucieux de continuer à se perfectionner, le Trio Sōra travaille avec Mathieu Herzog et dans plusieurs institutions comme la Chapelle Musicale Reine Elisabeth auprès du Quatuor Artemis, et le CNSMDP avec Claire Désert.

Les musiciennes ont pu bénéficier des conseils de grands maîtres tels que Menahem Pressler, le Quatuor Ebène, le Quatuor Danel, Gary Hoffman, Eberhard Feltz, Valentin Erben, …

Le Trio Sōra est lauréat de la Fondation Safran pour la Musique, boursier Baillet-Latour à la Chapelle Musicale Reine Elizabeth,  et est également soutenu par l’Adami, la Fondation Meyer et la Ville de Saint-Denis. La violoniste Magdalena Geka joue un violon Camillus Camilli 1737 généreusement prêté par la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Le Trio participe intègre la résidence ProQuartet en 2016.

Photos