pianiste

C'est grâce à l’oreille et l’improvisation que Vincent Mussat est très tôt passionné par le piano. Après une formation au Conservatoire de Toulouse, sa ville natale, il intègre à l'unanimité le CNSMD de Paris en 2014 dans la classe de Denis Pascal. Cette même année, sa résidence à la Cité internationale des Arts ouvre son horizon artistique au travers de multiples rencontres. Curieux d’acquérir une conscience historique du répertoire, il se familiarise avec la pratique du pianoforte et des pianos de l’époque romantique à l’Abbaye de Royaumont. Il est lauréat de la « Fondation Royaumont ».
Son parcours s’enrichit également d’expériences d’orchestre, en soliste avec l’Orchestre de chambre Nouvelle Europe dans le 14ème concertode Mozart, et récemment avec l’Ensemble Appassionato dans le 2ème concerto de Chopin à la nouvelle Seine Musicale de l’île Seguin. Lors de l’édition 2016 du Festival Jeunes Talents, il prend part au projet d’hommage à Henri Dutilleux pour le centenaire de sa naissance lors d’un concert regroupant des œuvres du compositeur, et des créations d’œuvres contemporaines. Vincent est invité à se produire dans d'autres festivals en France, notamment « Musique en Ré », « la Saison Bleue » de Toulouse, « Musique à Lafrançaise », « les Dimanches musicaux » de Castres, « Toulouse d’Été », « les Solistes de demain » à Vichy...
Partenaire recherché en musique de chambre, il collabore avec les musiciens de l’Opéra de Nice Côte d’Azur dans un programme autour des trio et sextuor de Poulenc. Le duo Morgen, qu’il forme avec le violoncelliste Jérémy Garbarg, est boursier de la FNAPEC. Ce duo a été invité à la radio France Musique dans l’émission « Génération Jeunes Interprètes ».
En 2018, Vincent poursuit son développement musical avec Avo Kouyoumdjian à l’Universität für Musik und darstellende Kunst de Vienne. À l’occasion du Festival Mel Bonis, il joue avec la violoniste Marianne Piketty et la violoncelliste Vida Vujic au Radiokulturhaus lors d’un concert retransmis à la radio viennoise.

Photos