Rencontres musicales en Seine-et-Marne, Autres concerts en France

Johann Sebastian Bach, Art de la fugue (extraits, 1745)
Ludwig van Beethoven, Quatuor à cordes n°10 en mi bémol majeur op.74 (1809)
Nicolas Bacri, Quatuor à cordes n°10 op.142 « Métamorphoses »  (2016-18, co-commande ProQuartet)

dimanche 11 octobre 202016:00

Johann Sebastian Bach, Art de la fugue (extraits, 1749)

La composition de la dernière œuvre monumentale de Bach, vraisemblablement entreprise en 1749, fut interrompue lors de circonstances qui suscitent encore de nos jours la discussion, bien que l’hypothèse de la mort du compositeur semble pouvoir être écartée. Tous les commentateurs de la musique de Bach s’accordent pour voir en l’Art de la Fugue le testament musical de son auteur et l’un de ses chefs-d’œuvre [...] Il est probable que le titre de cet ensemble de variations contrapuntiques n’ait pas été choisi par Bach et l’on s’est beaucoup interrogé sur ses intentions, le manuscrit ne comportant aucune indication relative à l’instrumentation et l’exécution. Karl Geiringer écrit à ce sujet : «Il semble probable que le compositeur entendait que cette œuvre - sa dernière œuvre - fût avant tout de la musique de clavier mais l’Art de la fugue fait une impression encore plus forte joué par un quatuor à cordes ou par d’autres ensembles instrumentaux».

Environ 10 min

Ludwig van Beethoven, Quatuor à cordes n°10 op.74 (1809)

Poco adagio-Allegro
Adagio ma non troppo
Presto
Allegretto con variazoni

1809, année de composition du 10e Quatuor à cordes de Beethoven, est aussi l’année du bombardement de Vienne, puis de sa seconde occupation par les armées de Napoléon. Le 31 mai, Haydn est mort et pendant plusieurs mois, Beethoven semble avoir été saisi d’un état de prostration qui donne à penser que le 10e Quatuor avait été ébauché avant la guerre. Il fut donc sans doute écrit d’un jet à l’automne - lorsque le compositeur put enfin sortir de Vienne et séjourner à Baden. Comme les Six Quatuors op. 18, celui-ci fut dédié au Prince Lobkowitz. Le Quatuor a été affublé du surnom «Les Harpes», en raison de l’abondance de ses arpègements en pizzicato .

Environ 30 min


Nicolas Bacri, Quatuor à cordes n°10 op. 142 «Métamorphoses»
(2016-18, co-commande ProQuartet)

Environ 23 min

Tarifs

Plein tarif : 16€
Tarif réduit : 13€ (plus de 65 ans et demandeurs d'emploi)
Tarif jeunes : 4€ (étudiants et moins de 26 ans)
Gratuité (enfants de moins de 13 ans)

Réservez en ligne

Dans le cadre des 21e Rencontres Musicales en Seine-et-Marne de ProQuartet

En partenariat avec la commune de Bois-le-Roi et